Classement de l’activité des députés en 2012 : Alain Chrétien figure parmi les 20 députés les plus assidus sur les textes budgétaires

Avec 39 interventions dans le cadre du projet de loi de finances pour 2013, le député de la Haute-Saône est classé 17e sur 577 députés en terme d'assiduité dans l'hémicycle, selon le site nosdeputés.fr.

Un activisme qui a permis au jeune député de la Haute-Saône d'être désigné par son groupe politique pour présenter à deux reprises la motion de l'UMP visant à rejeter le projet de loi de finances rectificative pour 2012 les 3 et 18 décembre derniers. Un texte sur lequel le député a d'ailleurs totalisé 31 interventions.

Pendant les deux mois et demi qu'a duré la session budgétaire (octobre – décembre 2012), Alain Chrétien n'a eu de cesse de s'opposer au choc fiscal de 20 milliards d'euros à l'égard des ménages et des entreprises, finalement adopté par la nouvelle majorité socialiste. Il a plaidé à plusieurs reprises pour l'allègement du train de vie de l'Etat et la diminution de la dépense publique plutôt que la hausse massive des impôts pour atteindre l'objectif d'équilibre des finances publiques. Un constat et une démonstration manifestement loin d'être partagée par la nouvelle majorité socialiste.